En pleine saison Jordan « Black Cat » et à la veille de la sortie de l’AJ 31 en magasin, Tinker nous dévoile le processus de création de l’AJ 13 d’origine, du concept à la production.  

Dans cette interview réalisée par Jacques Slade, un membre du Jordan Flight Crew, Hatfield explique comment il a tenté de retranscrire l’histoire personnelle d’un joueur légendaire et d’améliorer un modèle qui touchait déjà à la perfection en termes de performances.

JS : J’ai dû mal à imaginer quelqu’un me dire « Salut, nous voulons concevoir votre chaussure, en nous inspirant d’un chat »… Comment avez-vous ‘pitché’ une idée comme celle-là ?

TH : C’est une bonne question, car notre travail consiste à trouver de nouvelles idées, mais nous devons également trouver la bonne manière de les présenter. Nous étions sur le tournage d’un spot publicitaire à LA, et j’avais un tableau sur lequel j’avais collé des dessins et deux photos. L’une représentait un léopard noir, l’autre un léopard tacheté. J’ai fait tout ça pendant que nous tournions « Frozen Moment, » un célèbre spot publicitaire Jordan.

JS : Si l’on considère la ligne dans son ensemble, la 13 semble avoir une place particulière. Qu’est-ce qui fait que l’AJ 13 se démarque ?

TH : Avec du recul, je peux dire qu’elle découle d’une approche plus personnelle, qui consistait à observer quelqu’un pour ensuite instiller son identité dans une autre entité.

Bien sûr, nous étions conscients qu’un design, notamment lorsqu’il est conçu pour des performances de haut niveau, n’est pas facile à améliorer. Il a fallu beaucoup travaillé sur la performance tout en veillant à ne pas s’éloigner de la vision.

JS : Comment concevez-vous une chaussure pour qu’elle s’adapte aux capacités d’un athlète ?

TH : Beaucoup de personnes jugent les chaussures sur leur esthétique, mais nous cherchons à aider les joueurs de tous les niveaux à devenir de meilleurs athlètes. Lorsque j’ai eu cette idée du chat noir, j’ai tout de suite pensé qu’on pouvait améliorer les performances de la semelle extérieure en s’inspirant de la patte du chat pour la rendre plus flexible au milieu et sur les côtés. C’est comme ça que la semelle extérieure a commencé à ressembler à une patte de chat.

Pendant les essais, alors que nous avions créé les premiers prototypes, les joueurs nous disaient que la chaussure se pliait mieux et qu’elle leur apportait vraiment un meilleur contact au sol, comme la patte d’un animal le ferait. C’était pour moi une étape importante de ce que nous avions toujours cherché à atteindre, c’est-à-dire d’améliorer la fonctionnalité de la chaussure, tout en s’assurant qu’elle racontait une histoire.

La Air Jordan 31 « Black Cat » est en vente depuis le 11 mars 2017 sur jordan.com