Les danseurs, auteurs et chorégraphes français Les Twins se sont fait un nom sur la scène internationale grâce à leur style très original né dans les rues de Paris.

Autodidactes et incroyablement tenaces, on a pu apercevoir les jumeaux Laurent et Larry en tournée aux côtés de l’artiste afro-américaine la mieux payée de l’histoire. Ils ont participé à des compétitions mondiales et sont depuis le 10 août 2017 les grands gagnants d’une émission prestigieuse diffusée sur une grande chaîne nationale de télévision.

En plus de ça, les Twins font désormais partie des prodigieux athlètes et musiciens de la famille Jordan. Alors qu’ils reprenaient leur souffle après leur incroyable performance lors de ce prime time, Les Twins se réjouissaient de rejoindre la famille Jordan.

Larry : Qu’est-ce qui te plaît actuellement dans ta vie ?

Laurent : Tout. Par où commencer ? Remporter une compétition de danse diffusée sur une chaîne nationale de télévision dans une émission en prime time où nous pouvons montrer notre talent au monde entier. Aller en studio pour créer notre propre musique et, en plus de tout ça, signer avec la marque Jordan. Ce sont des rêves qui se réalisent. Le partenariat avec Jordan est un de nos projets pour lesquels nous sommes le plus enthousiastes.

Larry : Je danse avec des Jordan depuis le début. Nous portions déjà des Jordan avant même de savoir parler anglais. Aujourd’hui, le fait que Michael Jordan lui-même puisse nous voir en action et reconnaisse la volonté et la passion qui nous animent quand nous dansons, c’est vraiment incroyable ! Tout comme le fait de faire partie de sa famille. Il n’existe pas de mot pour décrire ce que nous ressentons en ce moment.

CI-DESSUS : LES TWINS AU QUAI 54, PARIS, PLACE DE LA CONCORDE, 2015

Laurent : Les valeurs de la marque nous sont chères. L’échec ne nous a jamais empêchés d’arriver là où nous sommes aujourd’hui. L’échec et la chance, ça n’existe pas. On peut tomber, mais on se relève et on continue de se relever jusqu’à ce qu’on atteigne son objectif. Puis on continue à avancer. On ne doit pas se reposer sur ses lauriers en pensant être le meilleur, on doit travailler pour rester au sommet.

Larry : Nous sommes partis de rien. Nous dansions dans les rues de Paris. Tous les jours, on nous disait que danser dans les rues ne nous mènerait à rien, que nous ne faisions pas du hip-hop. Nous n’avons jamais rien laissé nous arrêter. Nous savions où nous allions. Aujourd’hui encore, il y a des moments où on nous dit « non » ou « vous ne pouvez pas faire ça, c’est impossible ». Rien n’est impossible. Si vous laissez l’échec ou un « non » vous empêcher de devenir exceptionnel, c’est que vous ne le voulez pas vraiment.

Larry : Si tu devais expliquer ce qu’est notre style aux lecteurs d’AIR, comment le décrirais-tu ?

Laurent : Un « swag naturel » ! Haha. Sérieusement, Larry, nous avons des goûts très différents. Ce qui est similaire chez nous, c’est notre style vestimentaire. C’est vraiment difficile à décrire. Notre danse exprime un sentiment, qu’il est difficile de catégoriser ou d’expliquer. Il faut simplement regarder. Si je devais vraiment le décrire, je dirais un mélange de la Fashion Week de Paris avec les débuts du hip-hop, un style à la fois innovant et sportif, dépourvu de barrières ou de règles.

Laurent : Quels sont les parallèles qui peuvent être établis entre le basketball et la danse ?

Larry : Le niveau de détermination, de passion et de volonté nécessaire pour peaufiner son talent. Il existe beaucoup de bons joueurs de basketball, mais seulement une poignée d’excellents joueurs. C’est pareil pour la danse.

Larry : De quelles façons le basketball et la danse inspirent-ils la communauté ?
Laurent : Le basketball et la danse vous offrent un incroyable exutoire : ils peuvent vous faire oublier les mauvaises choses qui vous arrivent en restant concentré sur le jeu ou, dans le cas de la danse, sur le rythme. Ils unissent les gens d’une façon incroyable. Une équipe composée de plusieurs personnes ne fait plus qu’un.

L’énergie créée par le basketball et par la danse permet aux spectateurs/fans de ressentir le match/la danse avec la même intensité que la personne qui joue ou danse. Songez à l’énergie présente dans un stade quand votre équipe préférée joue ou quand vous regardez votre danseur favori sur scène. Il y a là une énergie collective impossible à décrire. C’est cette énergie qui, d’après moi, inspire les personnes du monde entier. C’est un langage universel.

Laurent : Pourquoi la compétition est-elle si importante dans les domaines du sport et de la danse ?
Larry : Sans compétition, rien ne nous motiverait ni ne nous pousserait à travailler encore plus dur afin de surmonter les obstacles pour s’améliorer jour après jour. C’est la compétition entre nous deux qui nous vaut notre nouveau titre officiel de meilleurs danseurs du monde. C’est ma volonté de sans cesse te surpasser, et inversement, qui nous a aidés à maîtriser notre art. La compétition vous permet de sortir de votre zone de confort. Elle vous permet de toujours relever le niveau. Quoiqu’il arrive